skip to Main Content

Ruth
Childs

Photo: Gregory Batardon

Fun Times

Première

Du 30 octobre au 3 novembre 2024, Arsenic-Centre d’art scénique contemporain Lausanne

Distribution

Chorégraphie en collaboration avec les danseur.euses : Ruth Childs
Danse/performance : Bryan Campbell, Ruth Childs, Karine Dahouindji, Cosima Grand, Ha Kyoon Larcher
Direction technique et création lumière : Joana Oliveira
Recherche/création sonore : Stéphane Vecchione
Assistante : Flow Marie
Costumes : Tara Mabiala
Scénographie et accessoires : (en cours)
Œil extérieur : (en cours)
Coaching vocal : Bertille Puissat

Production : Scarlettt’s
Production déléguée, administration, diffusion : Tutu production – Lise Leclerc et Cécilia Lubrano

Coproductions :
Pavillon-ADC Genève, Arsenic-Centre d’art scénique contemporain Lausanne, Atelier de Paris/CDCN, CCN2 Grenoble, centre chorégraphique national de Caen en Normandie dans le cadre du dispositif Accueil-studio/ministère de la Culture, DR by Van Cleef & Arpels

Résidences :
Montpellier Danse dans le cadre de l’accueil en résidence à l’Agora, cité internationale de la danse, avec le soutien de la Fondation BNP Paribas.

Ruth Childs est artiste associée au CCN DE GRENOBLE, dans le cadre du dispositif soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication français (2023-2024).

 La Cie Scarlett’s-Ruth Childs est au bénéfice de la convention de soutien conjoint Ville de Genève/Canton de Genève/Pro Helvetia (2024-2026).

 Voir un extrait vidéo (non disponible)

Dessins ©Ruth Childs

Fun Times met en scène dif­fé­rentes varia­tions autour de la notion anglo­phone du fun : l’acte naïf de s’amuser ou d’être amu­sant ensemble, celui moins conve­nu de se moquer. La cho­ré­graphe étu­die la façon dont ces expé­riences com­munes peuvent se tra­duire, cho­ré­gra­phi­que­ment et voca­le­ment. Mou­ve­ments et tra­jec­toires s’éloignent de la rigueur géo­mé­trique de ses pré­cé­dentes pièces pour tra­vailler sur des danses qui éclatent, dans un rap­port ludique à l’espace. Quant aux voix, elles sont uti­li­sées pour leur qua­li­tés sonores et musi­cales : pas de mots mais une expres­si­vi­té liée aux rires, pleurs et ono­ma­to­pées, qui guide l’écriture de la cho­ré­graphe. Ins­pi­rée par le tra­vail de la com­po­si­trice amé­ri­caine Mere­dith Monk et épau­lée par le créa­teur sonore Sté­phane Vec­chione, elle étu­die la façon dont la voix peut faire corps avec la cho­ré­gra­phie ou en être dis­so­ciée, se déployer en par­ti­tions indi­vi­duelles ou par­ta­gées. En décor­ti­quant de la sorte la musi­ca­li­té du rire et des pleurs, leur ton et leur rythme, Ruth Childs s’inscrit plei­ne­ment dans une veine tra­gi­co­mique qui sied bien à notre époque, où l’on ne sait plus s’il faut rire ou pleu­rer. Une ten­sion qui évoque Modern Times, où Cha­plin sut sai­sir simul­ta­né­ment la gra­vité et le ridi­cule de la moder­ni­té de son temps.

Téléchargement

Dossier de diffusion (non disponible)

Presse

Lire l’article (à venir)

Blast!

Première

Du 27 au 31 août 2022, Pavillon de la danse/ADC, dans le cadre de La Bâtie Festival, Genève

Distribution

Chorégraphie/Performance : Ruth Childs
Direction Technique et Création Lumière : Joana Oliveira
Recherche/Création Sonore : Stéphane Vecchione
Collaboration artistique : Bryan Campbell
Oeil extérieur : Cécile Bouffard
Costumes : Coco Petitpierre
Réalisation costume : Anne Tesson, Coralie Chauvin
Coaching : Michèle Gurtner

Production, administration, diffusion :
Tutu production – Lise Leclerc et Cécilia Lubrano
Coproductions : Pavillon  ADC – Genève (CH), La Bâtie-Festival de Genève, Arsenic- Centre d’art scénique contemporain Lausanne, Atelier de Paris/CDCN, CCN de Tours / Thomas Lebrun (dans le cadre de l’accueil studio), Centre chorégraphique national de Rillieux-la-Pape, direction Yuval PICK, A-CDCN (Les Hivernales – CDCN d’Avignon, La Manufacture – CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux · La Rochelle, L’échangeur – CDCN Hauts-de-France,  Le Dancing CDCN Dijon Bourgogne-Franche-Comté, Chorège CDCN, Le Pacifique – CDCN Grenoble – Auvergne – Rhône-Alpes, Touka Danses – CDCN Guyane, Atelier de Paris / CDCN, Le Gymnase CDCN Roubaix – Hauts-de-France, POLE-SUD CDCN / Strasbourg, La Place de la Danse – CDCN Toulouse / Occitanie, La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie, La Briqueterie CDCN du Val-de-Marne)

Résidences : Lo Studio – performing arts centre – Arbedo- Castione/Bellinzona – Suisse

Avec le soutien de : Pro Helvetia fondation Suisse pour la culture, fondation Stanley Thomas Johson

Remerciements : Adèle Ottiger et Théâtre Sévelin 36 Lausanne, Jérôme Richer, Odds Bodkin , Lou Forster, Dominique Dardant, Leila Chakroun , Florence Magni , Susan Childs, Edward Childs, Marco Berrettini, Daisy Philips

 Voir un extrait vidéo

Photos ©Marie Magnin

Blast! s’appuie sur l’observation et l’apprentissage de l’expressivité humaine. Si ma création précédente fantasia convoquait des sensations et des gestes liés à mes souvenirs intimes, ce nouveau solo Blast ! pourrait être une étude, une fresque ou une réappropriation de corps, avec un focus sur les corps douloureux, souffrants, débordants, étranges, violents. Depuis quelques temps je ressens le besoin d’incarner la violence pour la transformer en quelque chose d’autre. Non pas ma violence propre mais de celle qui nous entoure, celle qui se poursuit à travers l’histoire de l’humanité, celle qui nous hante en image et par les récits, celle de notre imaginaire, de nos cauchemars. Parallèlement à l’étude sur l’expressivité, deux intuitions sont au coeur de ce nouveau projet : l’une est musicale et l’autre est spatiale. Ces intuitions, de couleurs méditatives et apaisantes, viendraient se juxtaposer à l’intensité de la gestuelle, comme un antidote. Tantôt en contenant l’énergie tantôt en la libérant. 

Ruth Childs

Téléchargement

Dossier de diffusion 

Presse

« Au festival de La Bâtie à Genève, deux reines de la nuit au destin contraire. »
Le Temps, par Alexandre Demidoff, 30 août 2022.

Lire l’article

« Le Cri de Munch incarné viscéralement par Ruth Childs. »
L’oeil d’Olivier, par Olivier Frégaville-Gratian d’Amore, 31 août 2022.

Lire l’article

Delicate People

Projet au long cours 2021

Crédits

Ruth Childs/Cécile Bouffard

Coproduction : Centre culturel suisse. Paris (CCS)
Dans le cadre d’un programme de résidence croisée du Centre culturel suisse. Paris entre des artistes suisses et français, en partenariat avec La Becque, La Tour-de-Peilz, Suisse.
Accueil studio : L’Arsenic, La Becque, Le Grütli – Centre de Production et de Diffusion des Arts vivants
Remerciement : Léopoldine Turbat

Administration, diffusion :
Tutu production – Lise Leclerc et Cécilia Lubrano

Extrait vidéo non disponible.

Photos ©Marie Magnin et Dorothée Thébert-Filliger

Ruth Childs et Cécile Bouffard ont initié le projet Delicate People en 2021 visant à mixer leurs pratiques respectives, la danse et la sculpture. Delicate People est une traversée de vignettes abordant des figures et des motifs d’identités troublantes et de gestes ajustés. Chacune cultivant l’intuition et l’indéfinition, elles ont favorisé dans leur recherche la suspension du jugement et le trouble dans la forme. Lors d’une première séance de travail à La Becque en partenariat avec L’Arsenic, ont été conçues, à la mesure du corps de Ruth, cinq premières formes.

Le travail de Cécile invite à se projeter : tel contour incite une prise, telle courbe un geste. Arrangés de signes folkloriques, ses sculptures appellent à la reconnaissance d’une certitude pouvant basculer dans la fragilité sitôt le regard déplacé. Dans une logique digressive, Ruth s’est associée aux sculptures de sorte à dégager des motifs rythmiques. Cette traversée de mouvements, de figures et d’affects ont manifestement crée des récits alimentés d’intérêts communs.

Ensemble elles cherchent à concevoir un objet dans l’errance. Créer un espace d’émancipation autant dans la structure narrative que dans la méthode de production.

Téléchargement

Dossier de diffusion 

Presse

« Delicate People, sculpture vivante. »
Zone Critique, par Clara Colson, 2 octore 2023.

Lire l’article

fantasia

Création 2019

Distribution

Chorégraphie/Performance : Ruth Childs
Direction Technique et Création Lumière : Joana Oliveira
Recherche/Création Sonore : Stéphane Vecchione
Regard extérieur chorégraphique : Maud Blandel
Regard extérieur : Nadia Lauro
Costumes : Cécile Delanoë

Production déléguée, administration, diffusion :
Tutu production – Lise Leclerc
Coproductions : Association pour la Danse Contemporaine – Genève, Arsenic, Lausanne, Atelier de Paris / CDCN

Avec le soutien de :
Pro Helvetia fondation Suisse pour la culture, le Loterie Romande, Fondation Nestlé pour l’Art, SIS Fondation suisse des artistes interprètes ou executants, Fondation Ernst Göhner, “une coproduction dans le cadre du Fonds des programmateurs de Reso – Réseau Danse Suisse. Soutenue par Pro Helvetia, Fondation suisse pour la culture. », Tanzhaus Zürich, The Floor NYC.

Remerciements :
Théâtre Sévelin Lausanne, Fondation Nestlé pour l’Art

Soutien à la tournée Avignon 2022, dans le cadre de la Sélection en Avignon : Fondation Corymbo

 Voir un extrait vidéo 

Photos ©Marie Magnin

Dernièrement, au cours de mes recherches, j’ai remarqué que les mélodies qui me sont familières, me font faire des gestes spontanés et surprenants. Je découvre des postures, des dynamiques, des attitudes et des élans auxquels je n’ai autrement pas accès. Il y a quelque chose qui me fascine dans le fait de trouver l’inconnu à travers le connu. 

Si ma première création The Goldfish and the Inner Tube, en collaboration avec Stéphane Vecchione, était une exploration explosive incluant matières, son et corps, pour fantasia je recentre le champ de recherche au corps et à sa musicalité. Un plongeon dans les couches intimes de mes souvenirs physiques et émotionnels déclenchés par la musique classique que j’écoutais enfant.

Entrant dans un espace vide, une chambre blanche, je convoque, joue, dialogue, incarne et lutte avec ces réminiscences musicales, utilisant de la couleur pour les ponctuer, les organiser dans un autoportrait abstrait. Mon corps se transforme en écran de projection, figure humaine, créature, corps musical ou simple vibration.

Il questionne ce qui est de l’ordre de l’intime et l’ordre du collectif.

Ruth Childs

Téléchargement

Dossier de diffusion 

Presse

Revue de presse

La danseuse et performeuse présente fantasia, sa première création solo
Rendez-vous culture RTS, par Julie Evard, 28/10/2019
Ecouter l’interview

The Goldfish and the Inner Tubes

Création 2018

Distribution

Conception, performance, musique: Ruth Childs et Stéphane Vecchione
Création lumière: Joana Oliveira
Recherche technique et interface Electrovanne: Victor Roy
Œil extérieur: Michèle Pralong
Production: Scarlett’s
Production déléguée et diffusion: Tutu production – Lise Leclerc
Coproductions: ADC-Genève, L’Atelier de Paris/CDCN – Paris, Arsenic-Lausanne.

Soutiens: Affaires culturelles du Canton de Vaud, Fondation Nestlé pour l’Art, Fondation Stanley Thomas Johnson, Fondation suisse pour la culture Pro Helvetia, Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG), la Loterie Romande, la Ville de Lausanne, Canton de Genève

 Voir un extrait vidéo 

Photos: © Marie Magnin

Avec ce projet scénique, nous proposons un dispositif, une collection de situations, que nous construisons et déconstruisons devant le public en utilisant nos corps, des objets, des matières, des sons, l’espace en un temps donné. Nous sommes parfois travailleurs, performers, spectateurs et même objets.
Nous proposons une investigation modeste, excentrique et curieuse plutôt qu’un discours arrêté, offrant un mode d’observation détaillé de situations allant de la plus banale à la plus fascinante. Nous cherchons des points d’ouverture, des surprises, l’ambiguïté entre l’abstrait et l’absurde, le corps et l’objet, le spectateur et l’acteur, l’homme et la femme, le musicien et sa musique, le miroir et la fenêtre, la légèreté et le désespoir, la coexistence et l’autonomie, la générosité et la méfiance. Nous avons l’intention d’oublier un moment nos étiquettes de danseuse/performeuse (Ruth Childs) et musicien/performeur (Stéphane Vecchione.) Nous cherchons des statuts interchangeables, éphémères, et recyclables.

Téléchargement

Dossier de diffusion

Presse

Revue de presse

Calico Mingling / Katema / Reclining Rondo / Particular Reel

Création 2017

Distribution

Particular Reel, Katema

Chorégraphie: Lucinda Childs
Danse: Ruth Childs
Assistant: Ty Boomershine
Création Lumière: Joana Oliveira
Costumes: Severine Besson

Calico Mingling, Reclining Rondo

Chorégraphie: Lucinda Childs
Danse: Ruth Childs, Stéphanie Bayle, Anne Delahaye, Anja Schmidt, Pauline Wassermann
Assistant: Ty Boomershine
Création Lumière: Joana Oliveira
Costumes: Séverine Besson
Production: Scarlett’s
Production déléguée et diffusion: Tutu Production – Lise Leclerc
Coproduction: La Bâtie Festival de Genève, Arsenic – Centre d’art scénique contemporain, Lausanne
Soutiens à la création: Ville de Genève, Pro Helvetia – fondation Suisse pour la culture, Fondation Suisse des Artistes Interprètes, Fond Mécénat SIG, Fondation Nestlé pour l’art, Stanley Thomas Johnson Foundation, Ernst Göhner Stiftung

 Voir un extrait vidéo 

Photos: © Mhedi Benkler

Quatre pièces de Lucinda Childs recréées par Ruth Childs.

En 2016, Lucinda Childs a transmis à Ruth Childs 3 soli qu’elle a chorégraphiés et dansés dans les années 60 à la Judson Church à New York. De ce premier programme Pastime, Carnation, Museum Piece est née l’envie de collaborer sur un projet de transmission plus large, intégrant les pièces des années 70 dans lesquelles on voit apparaître trois éléments fondateurs dans la façon de créer de Lucinda Childs : l’utilisation d’une partition, un parcours dans un espace et un rythme imposé sans musique.

Téléchargement

Dossier de diffusion

Presse

Lire l’article

Pastime, Carnation, Museum Piece

Création 2016

Distribution

Pastime, Carnation et Museum piece

Chorégraphie: Lucinda Childs
Danse: Ruth Childs
Création lumière: Eric Wurtz

Calico Mingling (film)

Chorégraphie: Lucinda Childs
Réalisatrice: Babette Mangolte
Danseurs: Susan Brody, Lucinda Childs, Nancy Fuller et Judy Padow
Lieu: Robert Moses Plaza, Fordham University

Katema (film)

Chorégraphie et interprétation: Lucinda Childs
Photographie: Renato Berta
Lieu: Kunsthaus Zürich

Production: Scarlett’s
Coproduction: ADC – Association pour la danse contemporaine
Soutiens: La Ville de Genève, le Canton de Genève, Stanley Johnson, la Loterie Romande,  la Fondation Nestlé pour l’Art, la Fondation Vuitton et Pro Helvetia

 Voir un extrait vidéo

Photos: © Grégory Batardon

« Lucinda Childs est une icône de la danse post-moderne, et membre fondateur du Judson Dance Theater. Il se trouve qu’elle est également ma tante. Nous avons décidé de travailler sur un projet de transmission et de recréation de trois solos, qu’elle a chorégraphiés et dansés elle-même dans les années 60 à la Judson Dance Theater à New York: Pastime,Carnationet Museum Piece.
Nous avons repris ces trois solos au plus proche de leurs versions originales, tout en sachant qu’il n’existe pas de captations vidéo des versions de l’époque de la Judson. Lucinda m’a donné des indications exactes de chorégraphie. Elle a partagé avec moi ses anecdotes et ses archives de l’époque. Ensuite, elle m’a laissé ma part de liberté quant à l’interprétation.
A l’exception de Carnation ces solos sont peu connus, et n’ont jamais été présenté hors des Etats-Unis. Ce travail de reprise, de transmission et de recréation est essentiel puisqu’il permet à une nouvelle génération de spectateurs de découvrir ces pièces historiques. » Ruth Childs

Téléchargement

Dossier de diffusion

Presse

Lire l’article

Biographie

Danseuse, chorégraphe anglo-américaine, Ruth Childs est née en 1984 à Londres. Elle grandit aux Etats-Unis où elle étudie la danse et la musique. Elle s’installe à Genève en 2003 pour terminer sa formation de danseuse au Ballet Junior de Genève. Elle travaille avec plusieurs chorégraphes et metteurs en scène dont Foofwa d’Imobilité, La Ribot, Gilles Jobin, Massimo Furlan, Marco Berrettini et Yasmine Hugonnet. Depuis 2015 elle réalise également un projet de re-création des premières pièces de sa tante, la chorégraphe américaine Lucinda Childs.

En 2014, elle fonde l’association Scarlett’s pour développer son travail personnel en conciliant danse, performance et musique. Scarlett’s privilégie des processus à la fois collaboratifs et intimistes, cultivant l’intuition et l’indéfinition. En 2016, le canton de Genève lui offre une bourse et une résidence de recherche de 6 mois à Berlin pour développer son travail.

En 2018, elle crée sa première pièce scénique The Goldfish and the Inner Tube en collaboration avec Stéphane Vecchione. Elle crée son premier solo, fantasia, à l’ADC de Genève en octobre 2019. En 2021, elle reçoit un bourse du Centre culturel suisse.Paris et La Becque (La Tour-de-Peilz, Suisse) pour collaborer avec Cécile Bouffard sur un projet de recherche nommé Delicate People. En 2022 elle crée son deuxième solo Blast ! au Pavillon ADC dans le cadre du festival de la Bâtie à Genève.

Ruth est actuellement une des artistes en résidence à l’Arsenic – centre d’art scénique contemporain de Lausanne et artiste associée au CCN2- Centre chorégraphique national de Grenoble (2023-2024).

Presse

Ruth Childs, entretien dans « Ma Culture »

Lire l’article

Agenda

14-17 mars 2024
Blast! 
Le Programme Commun, Arsenic, Lausanne (CH)

8 avril 2024
Blast! 
Le Gymnase/ CDCN, Roubaix (FR)

3 mai 2024
Delicate People
Galerie Krone, dans le cadre de la Fête de la danse, Bienne (CH)

4 mai 2024
Delicate People
Jardin d’ERACOM dans le cadre de la Fête de la danse, Lausanne (CH)

25 mai 2024
Delicate People
La Becque, La Tour-de-Peilz (CH)

8 juin 2024
Blast! 
La Maison/ CDCN, Uzès (FR)

28 septembre 2024
Delicate People
CCN2 , Grenoble (FR)

30 octobre – 3 novembre 2024
Fun Times PREMIERE
Arsenic, Lausanne (CH)

21, 22 novembre 2024
Fun Times
CDCN/Atelier de Paris (FR)

27, 28 novembre 2024
Blast!
Temple Allemand ABC & ADN Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds (CH)

Back To Top